LES ATELIERS -

CENTRE PENITENCIER - St Quentin Fallavier/Corbas

Proposer des ateliers au sein d’un centre pénitencier c’est sensibiliser les participants à l’écriture, à l’ouverture d’un imaginaire, au travail de voix et d'interprétation. Mais c’est aussi créer une zone d’expression, élaborer des espaces scéniques pour dire, restituer les textes écrits par les détenus ou encore retranscrire l’émotion romanesque pour l’enregistrer et la partager.
Notre objectif est de casser la frontière parfois très inhibante au rapport pédagogique et redonner confiance à chacun des participants, de répondre au besoin irrépressible d’expression et de création d’un individu enfermé ou « empêché ». La création est (pour certains) une nécessité existentielle, fondamentale et structurante en incitant la conservation de la personnalité créatrice. Parler devant les autres, oser dire « je », assumer sa voix, sa personnalité, trouver un lieu pour se redéfinir, et trouver sa légitimité, s'amuser et s'insérer au sein d'un groupe de travail.


Chaque année, Le Bruit des couverts propose un projet d'enregistrement d'une pièce radiophonique pour permettre aux détenus du Centre de détention de St Quentin Fallavier, de la maison d'arrêt de Corbas, de Montluçon ou d'Aurillac d’explorer l’écriture romanesque et les œuvres du théâtre contemporain, des années 90 à aujourd’hui. A chaque fois, la restitution est basée sur une écoute à l'aveugle de la partition sonore enregistrée par une dizaine de détenus.
Les spectateurs, plongés dans le noir, assistent à une expérience sensorielle et sonore en multidiffusion.

La cie est en résidence triennale au théâtre d'Aurillac de 2020 à 2023. Nous voulons mettre à l'honneur le roman et réunir plusieurs maisons d'arrêt autour d'une écriture, comme raconter une grande histoire composée de plusieurs épisodes, dont principalement la maison d'arrêt d'Aurillac.  L'idée est d'associer d'autres établissements en proposant d'autres ateliers et les mêlant au processus global pour raconter une grande histoire. Une soirée sera organisée en 2023 à Aurillac afin de faire écouter au public la totalité d'une œuvre enregistrée, dans le noir et associée aussi des lectures de comédiens. Faire de se projet global une cohérence entre les publics en mêlant indirectement les individualités, les savoir faire, la créativité.